Stylet

Emy et moi nous installons dans les gradins après que j’aie décidé de déclarer forfait.

  • Bon, de ce que j’ai vu, tu t’en sors bien avec des lames courtes. Tu devrais peut-être te spécialiser là dedans pour commencer. Vu ta façon de te battre, tu as besoin de rester mobile et léger. Tu es suffisamment agile et pour quelqu’un qui débute à peine, tu as de bons enchaînements.
  • J’ai remarqué, mais j’ai peur que des poignards ne soient pas suffisamment offensifs.
  • Dépend de l’arme. Il y a différents types d’armes légères comme les baïonnettes, les dagues, les armes d’estoc. Ça dépend de ta façon de te battre. Après un seul entraînement ça risque d’être difficile de savoir, mais je te conseille d’en acheter plusieurs types pour voir. Avec l’inventaire tu peux en garder plusieurs sur toi. Même si c’est difficile de changer en plein combat c’est toujours mieux d’avoir des options.

Emy continue de me parler de différents types d’armes que je m’imagine assez bien et nous finissons par décider d’aller dans un magasin d’armes dans la tour des guerriers pour conclure le sujet. Nous retournons dans le grand hall principal où un grand brasero au centre brûle sans discontinuer et éclaire l’intégralité du hall de la tour des guerriers.
Nous rentrons dans un magasin et Emy demande à un vendeur de nous montrer des armes blanches de petite taille. Elle décide ensuite de me laisser vu qu’elle doit retourner s’entraîner en me disant que je la verrai ce soir avec un peu de chance.
Le vendeur et moi traversons les rayons recouverts d’armes de tous types, hallebardes, rapières, arcs et flèches, arbalètes,etc.
Nous finissons par arriver dans le rayon en question qui est plutôt petit. Le vendeur m’explique que le choix sera plus intéressant à la tour des voleurs. Je regarde quand même les différentes armes et pose mon regard sur des stylets qui ont l’air intéressants. L’arme semble légère et faite pour attaquer d’estoc. Elle a l’air parfaite pour transpercer des armures.

Mon poignard actuel est plutôt conventionnel à côté, il est fait pour tout types d’usages. Pour le combat bien sûr, mais aussi comme d’un couteau de base. Sa lame fait 20 centimètres et c’est déjà beaucoup, la lame ressemble à celle d’une épée courte dans sa régularité. C’est l’arme la plus basique que j’aurais pu acheter et je m’en rends compte maintenant que je vois les différents choix devant moi. Le stylet à côté, me parle beaucoup plus.
Sa lame est fine et rapetisse légèrement à quelques centimètres près de la pointe. Elle ne semble pas faite pour attaquer en tranchant en tout cas. L’arme en elle-même fait environ 45 centimètres, si on retire la garde elle n’est large que de trois où quatre centimètres pour la poignée et de deux où trois pour la lame. La lame elle, fait environ une trentaine de centimètres et j’aurais sans doute touché Emy si je l’avais eu tout à l’heure pendant l’entraînement. Les deux côtés de la garde de l’arme sont pointus et semblent faits eux aussi pour transpercer en plus de pouvoir protéger la main. La poignée est faite en métal et a été travaillée de façon à être rugueuse pour que la main ne glisse pas sans pour autant avoir une chance de la couper, ce qui change un peu du cuir que l’ont retrouve habituellement.
En la prenant en main, je me rends compte qu’elle est un peu plus lourde que ce qu’il n’y parait et c’est sans doute pour que la lame ne puisse pas se casser sur une armure. Ce n’est pas si gênant que ça en tout cas.
Pour ce qui est de l’utilisation, je vais clairement avoir besoin de m’entraîner avec avant de pouvoir m’en servir correctement. Sans compter que c’est une arme un peu particulière puisqu’elle est faite pour transpercer, pas pour couper. Le but n’est pas de blesser, mais de tuer rapidement en touchant les organes. C’est assez difficile de me représenter en train de vraiment m’en servir et je préfère ne pas y penser. En aiguisant correctement la lame je pourrais sans doute m’en servir pour trancher, mais elle n’est vraiment pas faite pour ça donc je mets cette idée de côté pour le moment.
L’arme me plait et je décide de le dire au vendeur en lui précisant que je vais en prendre trois.

Il me demande si je veux des fourreaux normaux ou en cuir pour pouvoir les attacher à mon harnais. J’y réfléchis quelques instants et finis par lui en demander deux en cuir qui puissent passer en dessous de ma besace dans mon dos. Que je puisse facilement les attraper de chaque côté avec les mains. Il me demande de retirer le harnais et en profite pour savoir si je souhaite d’autres modifications. En lui donnant mon harnais, je lui réponds que ça ne sera pas nécessaire. Micha de son côté s’installe sur mon épaule, un peu mécontente de devoir partir de sa poche en cuir. Je lui caresse la tête rapidement et décide de m’installer sur un banc pendant que le vendeur s’attelle aux modifications.

Bon, je pense que c’est clair maintenant. Vu mon style de combat, je pense que je vais me trouver une classe dans la tour des voleurs. C’était à ça que je pense depuis hier. Mon duel avec la fille qui m’a volé mon collier m’avait déjà encouragé à prendre cette voie. Je sors de mon inventaire le livre d’introduction à la tour qui détaille les classes et en fait rapidement le tour pour voir ce qui se trouve dans la tour des voleurs et qui pourrait m’intéresser. Les trois classes principales y sont voleur, bandit et charlatan. Il y a bien entendu d’autres classes comme empoisonneur, assassin, cambrioleur, roublard, voyou et d’autres un peu différentes comme espion et enquêteur où encore caméléon. La plupart sont axées sur des activités illégales qui ne sont pas rassurantes. Le temps que je réfléchisse le vendeur revient avec mon harnais et je l’enfile tout de suite.

  • Combien pour le tout ?
  • 35 pièces d’argent pour chaque stylet et la modification du harnais sera à 20 pièces d’argent. Un total de une pièce d’or et cinq d’argent.

Je paye rapidement le tout et mets directement les lames dans les fourreaux en cuir pour voir le résultat. Elle sont accessibles et faciles à dégainer, ce qui me convient parfaitement. Sans parler du fait qu’elles ne tombent pas lorsque je me penche sur le côté et ne me gênent pas non plus. C’est parfait en somme. Je range la troisième arme dans mon inventaire et je sors de la tour avec Micha à nouveau installée dans sa poche de cuir. Le lien ne me dérange plus du tout depuis quelques temps d’ailleurs. J’ai l’impression de m’être fait aux mouvements de Micha. Je ne sais toujours pas si je supporterais la douleur si elle se blesse, mais j’imagine que Fae m’entraînera pour ça. Je sors de la tour des guerriers en pensant à Cyrus et en espérant qu’il sera là et après quelques instants, il apparaît naturellement dans la foule, marchant dans ma direction comme s’il avait entendu mon appel.

  • Tu ressembles de plus en plus à un véritable grimpeur tu sais. Tu voulais me voir ?
  • Je vais aller à la tour des rangers et j’avais quelques questions sur la tour des voleurs.
  • Ah. Finalement tu penses choisir une classe de cette tour ? C’est Emy qui t’en a parlé ou.. ?
  • Non elle ne m’a rien dit clairement, mais après notre entraînement c’est ce qui en est ressorti. Je ne me débrouille pas trop mal avec des lames de petite taille et je voulais connaître la différence entre un voleur et un assassin.
  • Oh. Pour faire court l’un vole et l’autre tue.
  • …. Et pour faire moins court ?
  • Pour ce qui est du voleur, la classe est basée sur la discrétion et sur la ruse. Donc il y a beaucoup de compétences pour renforcer dans l’ordre la discrétion, la vitesse et la capacité offensive. L’assassin est une classe moins générale que celle du voleur qui est elle basée dans l’ordre sur la vitesse, la capacité offensive et la discrétion. Les deux se ressemblent et ne sont qu’une question de préférence par rapport à ces trois caractéristiques et leurs utilisations.
  • Hm…
  • Tu penses prendre une des deux classes ?
  • Je pense oui. Si j’en crois ma façon de me battre et ma vision de la classe de dresseur, c’est le mieux.

Cyrus reste silencieux et ne souhaite rien rajouter de plus sur le reste du chemin qui mène à la tour des rangers. Je le laisse à l’extérieur et décide d’aller faire ma première leçon de survivaliste.
Si j’ai le temps j’irai ensuite voir Fae.

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant