(Nouvelle histoire parallèle)

Héros et roi

« Voici. C’est le saké local de la région de Budie »
« Oh. Je n’en avais jamais bu avant. J’attends avec impatience de pouvoir le goûter. »

Bien que la pièce soit propre, la pièce est remplie de documents disposés ça et là.
Je passe le saké au roi que je lui ai apporté comme cadeau. Père adore boire. D’habitude il boit du saké en secret tout en travaillant, mais tout le monde a fini par être au courant. C’est pour ça que je ramène de l’alcool à chaque fois que je reviens. Du point de vue du roi qui ne peut pas sortir aussi librement que moi, rapporter un souvenir de ce genre le rend toujours heureux. C’est devenu une habitude de boire un verre ensemble à force.

« Père, comment se passe ton travail ? »
« Il n’y a pas de problème. Je n’ai qu’à réduire mon temps de sommeil si jamais c’est nécessaire. Le temps que je passe avec mon fils à son retour est plus important que le travail. »

Je souris en entendant la réponse de Père. Le travail d’un roi est beaucoup moins léger que l’on ne pourrait le croire.

« De plus, Cyris commence à se faire à sa position. Même si quelque chose m’arrive, le royaume sera en sécurité. »
« Père, j’admets que frère fasse bien son travail, mais le royaume a toujours besoin de vous. Ne parlez pas de choses pareilles. »

Je soupire silencieusement tandis que Père s’excuse rapidement.
Père sort deux verres d’une étagère et y verse le saké.

« Fumu. Un parfum unique »
« Oui. Je l’ai acheté puisque l’odeur était plaisante et je me suis dit qu’il vous plairait. »

L’odeur de l’alcool remplie doucement la pièce. Nous trinquons et buvons.

« Umu. La sensation du saké dans ma gorge est tellement agréable. Je risque de tout boire avec une saveur pareille. »
« C’est un alcool populaire parmi les femmes de cette région. J’ai entendu dire que le goût était encore meilleur en mangeant des fruits et j’en ai justement quelques uns. »

Je lui présente quelques fruits que j’avais préparés d’avance.
Père en met un morceau dans sa bouche et bois du saké.

« Délicieux. C’est plutôt rafraîchissant comme saveur puisque je ne bois que de l’alcool très fort. »
« N’est ce pas ? »
Je me sens soulagé, puisque Père semble satisfait cette fois ci.
Je ne savais pas si c’était le cas puisque l’alcool est un peu différent de ce qu’il boit d’habitude. Apparemment je me suis inquiété pour rien.

Nous continuons à boire du saké pendant quelques instants et ma langue se délie alors que je pense à ma journée.

« Qu’est ce qu’il y a ? »
« Non, rien. Je suis allez voir Shun et Sue aujourd’hui. J’étais juste en train d’y penser. »

Je repense à mon petit frère et petite sœur qui m’ont montré un talent hors norme, même si je suis le héros.

Bien que je me sois entraîné avec Shun, j’ai eu du mal à garder mon calme pendant notre duel.
Je n’aurais pas du me montrer prétentieux en ne me battant qu’avec une main.
Je pense que je vais me servir de mes deux mains la prochaine fois.

« Fumu. De ton point de vue Julius, comment sont ses deux là ? »
« Ils ont tous les deux un talent effrayant. Surtout Shun. S’il était né un peu plus tôt, c’est lui qui aurait le titre de Héros plutôt que moi. »

Je ne mens pas. A l’heure actuelle, Shun et Sue m’ont tous les deux surpassé en ce qui concerne le talent.
Je ne suis plus fort que grâce au titre de Héros qui renforce mon statut. Si je n’avais pas le titre de héros il ne me battrait pas pour autant, mais il me dépasserait rapidement.
Son talent est à ce niveau là.
Peut-être qu’il sera bientôt capable de me dépasser, même si j’ai le titre de héros. J’aimerais éviter puisque mon honneur de grand frère disparaîtrait.
Surtout que Shun, a l’air de beaucoup me respecter. Il ne serait peut-être pas capable de se remettre du choc si ça arrive.
C’est une situation extrêmement grave. Je devrais reprendre l’entraînement pour ne pas perdre contre eux. Faisons cela.

« A quoi pense tu ? »
« Je ne pourrais pas dire pourquoi, mais ça devient difficile de garder ma dignité en tant que grand frère. »

Maintenant que j’y pense, Shun semble faire la même chose avec Sue.
C’est un bon point.
Sue semble vraiment attachée à Shun et semble même jalouse de moi.
Même si un jour ce lien disparaîtra quand elle atteindra un certain age. C’est extrêmement mignon de la voir s’énerver comme ça dès que son grand frère bien aimé montre du respect pour moi.

« Je leur ai fait subir quelque chose de terrible »

De l’amertume flotte sur le visage de Père. Ils sont tous les deux nés immédiatement après la mort de l’ancien Héros. J’ai quand même récupéré le titre à cette époque. L’ancien Héros dont personne ne connaissait rien et qui était un mystère est soudainement mort et je suis devenu le nouveau Héros. Puis les démons s’agitent.
Tout ça se succède et donc Père n’a pas pu prendre soin d’eux.
Même si Père est quelqu’un qui attache de l’importance à la famille, il est le roi avant ça. C’est nécessaire de prioriser le royaume.
Père s’en inquiète.

« On ne peux rien y faire. Beaucoup de choses se sont produites et ce n’est pas de notre faute. »
« Je ne les ai jamais pris dans mes bras et je crains qu’il ne soit trop tard pour ça. »
« Ne vous inquiétez pas. Ils comprendront tous les deux plus tard. »
« Je l’espère. »

Père boit le saké en étant triste.

« Pour être honnête, Il m’arrive très souvent d’être irrité par ma position de roi. Je ne dis pas ça juste pour eux deux. Julius c’était pareil avec toi. Je n’aime pas l’idée que tu subisses le rôle important lié à ce titre. Cependant en tant que Roi je n’ai pas d’autre choix que de laisser faire ce que tu dois faire. Bien que je sois un roi correct, je n’ai jamais pu profiter de mon rôle de Père. »

Père semble soupirer tous ses sentiments accumulés avec les années.

« Père. Je suis fier d’être le héros. Du coup ne dites pas des choses pareilles. En plus si vous me retirez mon titre de Héros, que restera t-il de moi ? »
« Ce n’est pas vrai. »
« Si ça l’est. Je n’ai pas les connaissances en politique de mon grand frère et sa conviction et je ne peux pas être marié dans une famille comme ma Sœur. Si l’on parle de ce que je peux faire, je peux brandir mon épée en tant que Héros du peuple. Du coup il n’y a pas à s’en faire puisque je fais la chose pour laquelle je suis doué. »
« Leston vit juste sa vie comme il l’entend. »
« Bien sûr que c’est ce qu’il fait. »

Nous sourions tous les deux.
Ere, tu es vraiment un très bon parent de mon point de vue.
Du coup je vais continuer à travailler en tant que Héros afin de l’aider du mieux que je peux.

 

(Correction Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant