Mémo : ne pas énerver Emy

« Bon, c’est simple fais de ton mieux pour te défendre d’accord ? Ne t’inquiète pas je vais y aller gentiment. »

Emy me regarde à quelques mètres de là. Nous sommes dans la tour des guerriers. Elle m’a emmené dans une salle d’entraînement qui ressemble à une arène recouverte de sable. Pour l’occasion Emy m’a donné un bouclier et une épée tandis que de son côté elle s’est limitée à une épée en bois. Par sécurité j’ai demandé à Micha de rester dans les gradins et de ne pas en bouger quoi qu’il puisse se passer. Depuis sa réconciliation d’hier, Micha semble être moins effrayée par la présence d’Emy, même si à travers le lien je peux toujours ressentir ce sentiment de jalousie.

Je me concentre sur Emy qui fend l’air avec son épée en bois. A la base je voulais moi aussi des armes d’entraînement, mais Emy m’a expliqué qu’elles ne supporteraient pas les chocs et que c’était mieux comme ça. L’idée n’est pas rassurante et je me prépare mentalement.
Je lève mon bouclier et décide de rester dans cette position jusqu’à ce qu’Emy avance.
D’un bon en avant, elle fonce dans ma direction en pointant son épée vers mon torse. Je lève mon bouclier en sachant que je ne réussirai pas à l’esquiver et me prépare à l’impact.
Au dernier moment elle change la direction de sa lame en faisant un bon de côté et la pointe sur mon cou exposé. J’essaye de changer de position pour lui faire face et d’un coup sur mon poignet elle me fait lâcher le bouclier. Je fais quelques pas en arrière et prenant mon épée à deux mains je la pointe dans sa direction.

« Imagine que tu risques ta vie. Tu ne pourras pas te défendre en utilisant des mouvements que tu n’as jamais fais et que tu as vu à la télé où dans des jeux. Je suis plus forte que toi, c’est comme ça, mais ce n’est pas une raison pour croire que tu es incapable de faire quoi que ce soit »

Sur ces mots, je regarde Emy qui reste immobile en face de moi. Elle se tient juste droite mais je sais qu’à n’importe quel moment, elle peut se jeter en avant vers moi et me mettre au sol en deux secondes. Je décide de changer de position. Je garde l’épée à une main et fais quelques bons sur place pour détendre mes muscles. Emy patiente quelques instants et fini par faire un pas en avant. Je fonce dans sa direction en brandissant l’épée et en restant prêt à frapper. Emy bloque le coup avec son épée en bois et verrouille mon bras libre en l’attrapant. Je laisse glisser ma lame sur son épée et tente de lui mettre un coup de coude au visage. Elle l’esquive d’un léger mouvement de la tête et lâche mon bras en reculant. Elle me met ensuite un coup d’épée sur le poignet et me force à lâcher l’épée.

« C’est mieux, mais fais attention à ton arme. Tu ne mourras peut-être pas si tu la perds, mais tu ne peux plus te défendre ou bloquer un coup s’il ne te reste plus rien. »

Je décide de prendre une lance sur le bord du terrain plantée dans le sable faisant partie de la collection qu’Emy avait ramenée avec elle pour que je vois celle qui me conviendrait le plus. Je décide de me remettre en garde en pointant la lance en direction d’Emy. Il faut que je garde la distance entre nous deux. Mon but est de me défendre. Emy s’avance ensuite pendant que je fais quelques pas en arrière pour essayer de conserver la même distance entre nous. Elle fait un bon en avant et j’essaye de viser son torse. Elle dévie la lance et continue dans ma direction. Je décide de ramener la lance dans ma direction pour la prendre à deux mains et m’en sert pour dévier son coup d’épée. Directement après, elle pointe l’épée en direction de mon torse et s’arrête au niveau de mon cœur avant de reculer.

Le même résultat que la première fois, mais au moins avec l’épée j’avais réussi à contre-attaquer. Je décide de jeter la lance en dehors du terrain qui n’a pas l’air du tout d’être faite pour moi et de reprendre l’épée et le bouclier par terre.

Emy semble s’ennuyer. Elle fait un cercle autour de moi pendant que je me remets en position.
Je pense que je vais essayer quelque chose de différent. Elle fait un pas en ma direction et je décide de lui lancer mon bouclier au visage. Je me jette ensuite dans sa direction et décide de l’attaquer au niveau des jambes. Emy esquive simplement le bouclier, m’attrape par le dos de ma chemise et me fait tomber par terre en pointant son épée en bois en direction de ma nuque.

Nouvelle défaite.

Emy recule. J’ai l’impression d’être trop lent avec une épée. Je décide d’aller chercher des poignards. J’en garde un à la main et en mets un autre dans mon harnais. Je me frotte les cheveux et le visage pour en retirer le sable. Emy soupire et se remet en position en me faisant signe d’approcher.
Je m’avance dans sa direction. Le poignard est très désavantageux pour ce qui est de la distance d’attaque par rapport à une épée, mais reste plus rapide et plus maniable. Si j’arrive à m’approcher suffisamment, j’ai peut-être une chance de faire quelque chose.

Je fonce vers elle et brandis mon poignard. Emy le bloque avec son épée. Je décide de sortir le deuxième poignard de mon harnais de ma main libre et le dirige vers son ventre. Elle m’attrape par le poignet et arrête la lame. J’essaye de faucher sa jambe dans le sable, mais celle-ci reste immobile. Emy sourit en sentant ma tentative ratée. Je décide de dévier son épée avec mon poignard et vise la main qui tient mon poignet avec.
Emy lâche ma main et recule. Elle me fait un signet de tête d’approbation et m’invite encore à l’attaquer. Cette fois-ci, je garde mes poignards en mains et m’avance lentement dans sa direction. J’essaye d’utiliser des feintes en frappant le sol du pied, mais elle ne réagit pas et reste immobile. Je finis par m’approcher suffisamment et en me servant de mon pied, je tente de l’aveugler en frappant dans le sable.
Emy fait un bon en arrière et je me précipite dans sa direction pendant qu’elle se replace. J’envoie un coup de poignard latéral vers la droite avec ma main gauche et elle bloque avec le bras. Il lui reste sa main armée, mais elle ne pourra pas bloquer mon deuxième poignard vu sa position. Je vise son cou avec celui-ci en appuyant sur mon avant bras pour faire avancer les deux poignards, mais son bras ne bouge pas et je reste piégé dans cette position.
Elle me met ensuite un coup de pommeau dans les côtes avec son bras libre et je lâche mes poignards sous le choc en tombant par terre. Le coup n’était pas violent, mais pour quelqu’un qui n’est pas habitué, c’est suffisant pour me faire perdre prise.

Après quelques instants elle finit par s’asseoir à côté de moi alors que je me frotte les côtes.

« J’ai l’impression que tu t’en sors bien avec des poignards. Tu as de bons enchaînements, même si tu manques clairement d’entraînement. »

Elle me tend ensuite une espèce de pot rempli d’une mixture épaisse en me disant d’en mettre là où j’ai mal. La douleur s’évapore aussitôt que je frotte l’onguent sur ma peau et je me relève sans problème. Micha dans les tribunes semble en colère contre Emy pour m’avoir fait mal, mais elle ne bouge pas et rumine dans son coin.

Emy se remet en position au milieu du terrain et attend en baillant.

« Je pourrais savoir ce que ça donne quand tu es sérieuse ? Pour le moment je n’ai rien vu d’incroyable… je n’ai même pas vu à quoi ressemble de la magie. »

Emy se frotte la tête et finit par me dire de prendre un bouclier.

« Ça risque d’être un peu plus dangereux pour toi. Si jamais tu sens que tu ne peux pas continuer sort du cercle, d’accord ? J’ai des notions en magie vu que je suis une paladin, même si je n’aime pas trop m’en servir, donc je peux te montrer ça. Contente toi d’esquiver »

Emy commence à s’échauffer et attends que je sois en place.
Soudainement, trois boules de feu commencent à se former au dessus d’Emy. Elles font chacune la taille d’un ballon de foot. D’un seul coup, elle les envoie dans ma direction en m’expliquant que c’est un sort de base pour les magiciens. J’esquive tant bien que mal tandis qu’elles explosent sur le sable. Vu la lenteur du sort, ce n’est pas un problème, mais ça le serait si je me faisais attaquer. Les flammes sur le sabre disparaissent progressivement.
Emy de son côté se met soudainement à sourire.

L’air autour d’elle semble chauffer et une sensation déplaisante émane d’elle. Je raffermis ma prise sur le bouclier et plante mes pieds dans le sol.
Tandis qu’Emy me regarde pour savoir si je suis prêt, je me demande pourquoi je lui ai demandé d’être sérieuse. Elle est clairement à un niveau totalement différent d’avant et je n’ai pas besoin de me faire frapper pour le sentir. Mon cerveau me crie « danger » juste en la regardant et j’ai la chair de poule rien que de penser qu’elle va m’attaquer. Ça ne s’arrête pas là pour autant, plus les secondes passent et plus Emy devient intimidante comme si elle devenait progressivement de plus en plus forte au point que mon corps supporte à peine la pression.
Je décide alors de lâcher le bouclier et de sortir du cercle. Faut pas exagérer non plus. J’ai encore des choses à faire aujourd’hui et je ne veux pas retomber inconscient et me réveiller à l’hôpital de la tour des prêtres. Sans compter que Micha ne pardonnera pas à Emy s’il m’arrivait quelque chose.
Emy me regarde faire avec étonnement et finit par éclater de rire.

« Pffft…Mais quel trouillard tu fais…hahaha… »

L’aura autour d’elle semble disparaître petit à petit alors qu’elle continue de rire. C’était une bêtise de lui demander d’être sérieuse. Elle est capable de battre son professeur de la classe des paladins et d’après ce qu’elle m’a dit, il faut plusieurs guerriers pour battre un paladin et vu qu’un seul guerrier peut sans doute battre une dizaine de moi sans soucis, il vaut mieux que j’évite. J’aurais dû y réfléchir avant. Je pourrais sans doute survivre à une attaque et encore… Mieux vaut ne pas prendre de risque de ce genre.

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant