La tour des voleurs.

Cyrus me fait signe de le suivre alors que Joe s’éloigne avec son navire en direction de la tour des pirates.
J’ai encore beaucoup de choses à apprendre sur la tour et son fonctionnement et il faudra que je me penche là dessus sérieusement avant de pouvoir espérer passer le premier étage. Me procurer une arme à feu semble être une bonne idée, mais à entendre Joe et Cyrus il y a aussi beaucoup d’inconvénients à prendre en compte.

En haut des escaliers menant au quai se trouve une sorte de petit kiosque où se trouve une femme à l’intérieur. Cyrus s’en approche directement et demande une pièce en médaillon qu’il me tend. Il m’explique de la mettre autour de mon cou et m’explique à quoi elle sert.

« Dans cette partie de la tour, elles sont distribuées à tout le monde. Le but étant de ne pas se la faire voler. Les voleurs doivent en récupérer le plus possible chaque semaine pour obtenir des récompenses ou pour passer des tests. Vu que l’argent est conservé dans l’inventaire par les grimpeurs c’est un moyen simple de se faire la main au vol à la tire en circonstances réelles. Le but étant d’en avoir le plus possible, il y a de nombreuses façons d’en récupérer donc ne tombe pas dans le panneau à la moindre chose étrange qui se produit. Par contre fait attention avec ta besace et ton poignard, tu risques de ne pas y trouver grand-chose en repartant d’ici. Je te conseille de mettre ce qu’il y a dedans dans ton inventaire. »

J’écoute les consignes de Cyrus et nous nous mettons ensuite en route. Je suis un peu inquiet de me faire voler la pièce qu’il vient de me donner, mais je décide de jouer le jeu. Depuis que Fae m’a expliqué que les gardiens décident du fonctionnement des tours, je commence à me faire à l’idée que chaque tour est différente. Vu que je ne sais pas ce que je cherche exactement je dis à Cyrus de me montrer le coin.
Cyrus contourne la tour et rentre à l’intérieur de la ville. Il y a des magasins et des bars dans toutes les rues et celles-ci sont les plus remplies que j’ai vu depuis que je suis arrivé dans la tour des mondes. Cyrus m’explique que c’est ici que je trouverais le plus de boutiques différentes, mais que la plupart vendent des objets inutiles dans la tour à part si on souhaite faire du troc. Il y a des marchands de broderies, d’art, de bijoux, de nourriture et de gadgets en tout genre qui me rappelle les marchandises d’un marché aux puces. Il y a un côté terrestre à tout ce mouvement de foule. La plupart des gens sont habillés simplement et se promènent en groupe comme ils le feraient sur terre.
Cyrus se met alors à rire en me regardant pendant quelques instants. Je finis par lui demander pourquoi et il pointe mon cou du doigt. Il semblerait que pendant que je regardais à droite et à gauche le collier avec la pièce a disparu. Micha n’a pas réagi non plus et instinctivement je cherche du regard un éventuel signe d’un voleur. Derrière moi, une personne encapuchonnée semble s’enfuir en courant.

« C’est une débutante, je pense que tu peux la rattraper si tu te mets à courir maintenant. »

Cyrus continue de rire pendant que je me précipite en direction de la voleuse. Celle-ci se déplace à toute vitesse dans les rues pour me semer. Je cours à travers la foule et réduis petit à petit la distance qui nous sépare tant bien que mal. Les passants s’insurgent quand je les bouscule et plusieurs fois je manque de tomber par terre. La silhouette capuchonnée finit par tourner dans une ruelle vide et je continue de la poursuivre. Elle a l’air d’avoir moins de difficultés à se déplacer dans une foule où dans des ruelles, mais c’est sans doute parce qu’elle est plus menue que moi. Pour autant je continue de la rattraper petit à petit.

Soudainement elle s’arrête dans la ruelle et se retourne pour me faire face. Je ne peux pas voir son visage à cause de la capuche, mais une chose est sûre, elle s’amuse beaucoup vu le sourire sur son visage. Elle sort le collier de sa cape et me fait signe d’approcher, apparemment prête à en découdre pour que j’arrête de la suivre. Je donne l’ordre à Micha de s’accrocher au cas où et m’approche lentement de la voleuse en restant sur mes gardes. Celle-ci fait quelques pas dans ma direction avant de s’arrêter en me provocant comme si elle en avait marre d’attendre. Soudainement elle fait un bon en avant et m’attrape le bras.
Avant que je puisse comprendre ce qu’il s’est passé je me retrouve par terre tandis que la voleuse me contemple toujours debout en attendant la suite. Je me relève et me rend compte que Micha a disparu de la poche de mon harnais. A travers le lien, elle me dit de ne pas m’inquiéter, même si je ne sais pas exactement quoi penser de sa disparition.

La situation est un peu étrange quand j’y pense. Après tout je suis en train de me battre contre une voleuse dans une ruelle pour une pièce que l’on vient de me donner gratuitement. Je ne sais même pas pourquoi je fais ça, ni si je devrais vraiment risquer une amende pour cette pièce en faisant usage de la violence. La voleuse continue de s’amuser de la situation et me fait le même geste qu’auparavant pour me dire d’approcher.
Je ne sais pas, peut-être que je m’amuse comme elle de la situation. J’ai peu de chances de gagner, mais si l’objectif est de récupérer le médaillon j’y arriverais peut-être.

Je décide cette fois ci de me jeter en avant sur elle dans le but de la plaquer au sol avant qu’elle ne me fasse une nouvelle prise. Soudainement elle se fige et grimace de douleur ce qui l’empêche de bouger et d’esquiver mon plaquage correctement. Elle tombe par terre en lâchant le médaillon tandis que je tombe sur elle et l’immobilise en attrapant ses bras.
Elle reste ensuite immobile et me regarde indifférente comme si elle attendait la suite vu qu’aucun de nous ne peut bouger dans cette posture. Pendant quelque instants je la regarde et détaille son visage et ses cheveux noirs. Je la pensais plus jeune que moi, mais finalement elle à l’air d’avoir tout juste la vingtaine.
Elle a les joues rougies par la course et le souffle court, même si moins que moi. Nos visages ne sont qu’à quelques centimètres l’un de l’autre et…
Elle se met d’un coup à hurler.

  • GARDE ! GARDE ! A l’aide ! Au secours !
  • J-je…

Elle profite soudainement de ma surprise et en se servant de ses jambes se libère en me projetant par-dessus elle et me fais faire un magnifique soleil. Elle se relève ensuite et va chercher le médaillon par terre pendant que je retombe au sol en n’ayant aucun désir de me relever cette fois ci vu la douleur dans mon dos. Elle se met ensuite à rire et s’éloigne en courant, sans que je ne la poursuive cette fois-ci.
Tandis que je la regarde s’éloigner, Micha se met devant mon champ de vision les oreilles droite, apparemment inquiètes de mon état. J’utilise le lien pour lui dire que ça va. Elle semble fier d’elle.
Je me demande si c’est à elle que je dois la réussite de mon plaquage. La morsure des souris a l’air plus efficace que je ne l’imaginais sur les gens. Je devrais peut-être réfléchir sérieusement à lui donner une petite épée pour qu’elle se batte à ma place.
Sans avoir donné d’ordre, Micha a pris la décision d’agir et m’a aidé. Ça n’a pas changé le résultat final, mais savoir qu’elle est capable de faire ce genre de choses d’elle-même est impressionnant considérant qu’elle n’est qu’une souris, mais aussi extrêmement dangereux.

Elle est fragile et j’ai parfois l’impression que je ne fais pas assez attention à ça. Si elle meurt qu’est ce que je vais devenir ? Je suis à peine capable de supporter qu’elle tombe d’une hauteur de moins d’un mètre sur le sol. Il faut que j’en discute avec elle. A ce rythme nous allons finir par avoir des problèmes.

« Je peux t’aider ? »

Cyrus est penché dans ma direction et me tend la main pour m’aider à me relever.
Je soupir et l’accepte. Micha de son côté remonte le long de ma jambe et retourne dans la poche du harnais. Il faudra que je la récompense plus tard pour tout ça. Elle n’a pas arrêté aujourd’hui. De mon côté j’ai mérité une douche et j’aurai probablement des marques sur le dos vu la force avec laquelle je suis tombé sur le pavé à deux reprises.

  • Alors t’as première défaite ?
  • Ça va, ça va. Elle avait plus d’entraînement que moi et plus confiance en elle.
  • Tu as réussi à la rattraper, c’est déjà pas mal pour un débutant. Je suis déjà étonné que tu lui aies couru après sans abandonner.
  • Hm.

Cyrus me tapote sur l’épaule et me fait signe de nous remettre en route. La visite des tours a fini par se transformer en une belle défaite. Je caresse la tête de Micha qui a l’air satisfaite. Je ne pense pas oublier cette voleuse. En tout cas ça faisait longtemps que je ne m’étais pas amusé comme ça. La dernière fois que j’ai couru après quelqu’un de cette façon remonte à mon enfance.

Il commence à se faire tard et après avoir rejoint la rue principale je demande à Cyrus si c’est possible de rentrer.

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant