Réveil difficile

Je me réveille le matin avec un gros mal de crâne. Le sac de Emy cachait plusieurs bouteilles qu’elle était partie se procurer aussitôt qu’elle l’avait pu chez les voleurs après son entraînement.

D’après ce que m’a dit Falco, à cause du stress lié à sa classe, Emy a tendance à trouver n’importe quel prétexte pour se saouler. Ce n’était pas déplaisant et cela faisait longtemps que je n’avais pas bu avec quelqu’un.
Emy a tendance à avoir l’alcool agité, pas joyeux ni mauvais mais bien « agité ». Je ne pourrais pas le définir autrement vu le ton de sa voix et les défis stupides comme celui du bras de fer qu’elle ma demandé de relever après que Falco ait passé son tour. Il y a aussi sa tentative de mettre ma souris dans un verre d’alcool « pour voir » que j’ai tant bien que mal tenté d’arrêter avec l’aide de Falco, mais Emy a un physique assez impressionnant pour une femme grâce à son entraînement. Etrangement le reste de la nuit à partir de là est un peu embrumé je dois dire.

Je me redresse en me frottant la tête et m’assois au bord du lit. Aveuglé par la lumière du jour passant à travers la fenêtre je ferme les yeux et tente d’établir un lien avec ma souris pour savoir si elle va bien.
J’utilise le lien est j’apprends que ma souris a décidé de se cacher dans le coin le plus sombre de la pièce. Au moins, elle m’a suivi jusque dans la chambre même si je ne sais pas comment.
Je rouvre les yeux en tentant de m’habituer à la lumière et me rends compte que ce n’est pas ma chambre. Dans divers coins de la pièce se trouvent des armes et des armures en mauvais état, sans parler des bouteilles vides d’alcool. Je me retourne sur le lit et je me rends compte que Emy est là en train de dormir, tournée dans ma direction, immobile.

Hm.

Avant de penser aux gros clichés habituels, je me rassure. Je suis toujours habillé et elle aussi, même si elle a retiré son armure. Donc il ne s’est rien passé. La vraie question est de savoir ce que je fais ici… Les seuls à pouvoir me répondre sont Emy, Falco et ma souris, mais celle-ci n’en sera sans doute pas capable. D’après ce que je ressens elle ne souhaite pas s’approcher d’Emy en tout cas et je devrais sans doute m’estimer heureux qu’elle n’ait rien. Je prête un peu plus attention au lien et je me rends compte qu’elle a peur.
Bon il est temps de la sortir de là.

Je remets mes chaussures et décide de sortir d’ici discrètement. En me mettant le plus près possible pour éviter le contre coup du lien je récupère ma souris. Vu mon état je préférerais éviter de faire un malaise ici puisque ce n’est pas ma chambre.
Je passe la porte et la referme avant de me retourner et de tomber nez à nez avec Cyrus. Celui-ci me regarde étrangement sans doute étonné de me voir là et ensuite il esquisse un sourire mais reste silencieux.
Il fait un geste de la main pour me dire que je peux y aller et sans savoir quoi dire je me contente de partir en direction de ma chambre. Alors que je suis au bout du couloir je peux entendre Cyrus frapper à la porte d’Emy et j’imagine que la scène à laquelle j’ai assisté hier va se reproduire. Je décide de m’échapper en direction de ma chambre sans me retourner.

Pendant que je monte les escaliers, je me demande comment Cyrus fait pour toujours être aux endroits où je me trouve comme ça. Comme l’a dit Emy lors de notre première rencontre, c’est effectivement « Maternel » comme façon de faire.
Je rentre dans ma chambre et pose la souris sur le bureau. En retirant mes vêtements, je rentre dans la salle de bain et regarde mon visage dans le miroir, un hématome se trouve sur ma joue gauche. Hmm. Je commence à comprendre, mais je demanderai confirmation à Falco. Il faut que je soigne ce début de gueule de bois pour le moment.

Alors que je me lave, je finis par me « rendre compte » que j’ai passé la nuit avec Emy, une autre fille. Ça ne m’a pas choqué sur le moment, mais c’est aussi parce que je n’ai pas eu le temps de penser à elle depuis longtemps. Sans doute aussi parce qu’Emy ne lui ressemble pas du tout au niveau du caractère. Ça fait déjà trois jours que j’ai quitté mon ancienne vie et que je ne l’ai pas vue et pas un seul instant je ne me suis demandé si elle allait bien où si elle s’en sortait sans moi… C’est sans doute aussi parce que je n’ai jamais eu à m’inquiéter de ça auparavant. Ça a toujours été Micha la débrouillarde et elle qui prenait les décisions importantes. Moi j’étais juste bon à trouver du travail.
Bien sûr par moment son image me revient en tête, mais pas au point qu’elle me manque vraiment. Mettons ça de côté.

Je sors de la salle de bain et enfile les vêtements que Cyrus m’a donnés la veille. Le tissu est simple, mais semble résistant. La chemise elle, a une poche au niveau du torse et j’y place la souris. D’ailleurs, il faut que je lui trouve un nom. Je ne peux pas me contenter de l’appeler indéfiniment la souris, ça devient ridicule et c’est comme si j’appelais un chien « Le chien ».
La souris glisse sa tête hors de la poche et couine. J’ai l’impression qu’elle a senti de quoi je parlais à cause du lien.

« Micha ça te va comme nom ? »

Elle couine à nouveau et agite les oreilles. A travers le lien je comprends qu’elle a l’air satisfaite. C’est une idée coup de tête. Ma copine me manque et malheureusement je ne sais pas si je vais la revoir un jour. Peut-être que plus tard, je ressentirai une vraie tristesse, mais ma tête est trop préoccupée pour le moment et quand je vois cette souris je ne pense pas faire de bêtise en l’appelant comme ça.

Je sors de ma chambre vêtu de mes nouveaux vêtements et me dirige vers la salle à manger. Il faut que je parle à Falco pour savoir où sont mes affaires et ce qu’il s’est vraiment passé hier soir. Ma souris… Je veux dire Micha garde la tête hors de ma poche et regarde les alentours. J’ai l’impression de commencer à me faire au lien. Je ne pense pas que ce soit la même chose quand elle se déplacera, mais je sais que Fae me torturera sans doute pendant la journée et je finirai bien pas m’y faire. En attendant, j’ai l’impression de bien m’entendre avec elle. Le fait d’être connecté en permanence l’un à l’autre à cause du lien facilite sans doute les choses.

Alors que je suis en bas des escaliers, je vérifie mon statut par curiosité, je n’ai pas eu le temps de le faire hier. A l’intérieur se trouve à présent la classe « Dresseur LV1 » suivit d’une case où se trouve le mot « Souris » qui est probablement une liste des animaux me suivant. J’ai gagné une nouvelle compétence en tout cas « Lien ». Même si je n’ai pas de définition sous la main c’est assez clair comme ça qu’il s’agit de la compétence qui m’a permis de devenir Dresseur. Ou alors, c’est parce que je suis dresseur que j’ai cette compétence ?

Je ferme la porte et décide de me diriger vers la salle à manger et surtout vers Falco.

« Bonjour. Dis moi, je peux savoir ce qu’il s’est passé exactement, hier soir ?
– Oh, euh salut. Emy t’a mis un coup de coude dans le visage et ça t’a assommé. J’ai proposé de te ramener dans ta chambre, mais Emy t’a soulevé et ramené dans la sienne avant que je ne puisse l’arrêter en disant que c’était moins loin…
– Je crois que je me passerai de ça la prochaine fois…
– On parle d’Emy là, je ne peux pas faire grand-chose avec ma moitié de formation de prêtre contre une paladin complètement ivre…
– Je ne savais pas que tu étais prêtre ?
– Longue histoire. »

Je décide de ne pas insister plus sur le sujet et lui demande s’il sait où est mon sac, et d’après lui il serait dans la chambre d’Emy. Je pense que je le récupérerai plus tard. Je demande une pomme à Falco et décide de me mettre en route directement vers la tour des rangers. Vu que je connais le chemin, ça ne devrait pas poser de soucis.

Chapitre précédent | Index Chapitre Suivant