La chose qui passe entre les couches.

Poisson chaaaat.
Ou es tu parti ?
Sors de là où tu te caches.

Alors que je me promène en cherchant un poisson chat, je trouve quelque chose.
Au lieu de dire que je l’ai trouvé je dirais plutôt qu’il se trouve là.
Je veux dire, ce serait difficile de le « trouver » puisqu’il sort autant de l’ordinaire.

J’ai trouvé un énorme trou où puits du même genre que celui qui m’a fait tombé de la couche supérieure à la couche inférieure. C’est un trou encore plus gros que celui là. Il connecte le haut et le bas.

Oui, il connecte aussi vers le haut. Je pense que si je je passe par là, j’atteindrai la couche supérieure, mais si je tombe je retournerai dans la couche inférieure.
En y réfléchissant, je pense que je vais ignorer ce trou.
Ah, ce n’est pas une blague. C’est regrettable que vous remettiez en question ma santé mentale comme si c’était une blague.

C’est bête mais Détection-san m’indique du danger. Oui, c’est pour ça. A l’instant où j’ai vu le trou la compétence me l’a indiqué.
« Ah, ce n’est pas la peine », ce genre de chose.

Du coup, pour être sûre de ne pas approcher le trou, je fais un détour.
C’est mauvais, si je m’approche un tout petit peu j’ai le sentiment que je vais me faire attaquer et mourir.
J’ai ce sentiment alors que je pense être FORTE juste après avoir évolué.

Enfin voilà. Jusqu’à présent rien de bon ne s’est produit en m’emportant. Rien du tout de bon ne s’est jamais produit. Ça je m’en souviens.
Rester modeste et une bonne stratégie.
Du coup je vais éviter cet endroit le plus possible. Il vaut mieux faire l’autruche vu la situation.

J’évite le trou en pensant à ce genre de chose. Et même de l’endroit où je peux voir le trou, Détection-san perçoit un danger maximum.
Je me cache alors sous un rocher par réflexe.
Et en regardant de là où je me trouve, cette chose en sort.

Je peux la voir clairement même de loin, cette chose gigantesque couverte de noir.
Huit yeux rouges qui brillent étrangement.
Huit pattes qui marchent à la verticale. Sur les murs.
Le bout des pattes qui ressemble à une main à cause des cinq longues et aiguisées griffes. Avec en plus une mâchoire capable de dévorer n’importe quoi.

Cette chose qui est un monstre est très loin de pouvoir être comparé aux autres « monstres » du coin ? C’est un vrai monstre.
Il n’y a aucune chance qu’un monstre avec un physique normal puisse être son adversaire. Une toute puissance qui n’est comparable qu’avec un Dragon de Terre. Je regrette que Analyse-sama ne puisse fonctionner à cette distance.
Elle a sûrement un statut ridicule au point de me faire « rire ».

Vous l’avez compris ?
Ma mère.
C’est la deuxième fois que je rencontre cette araignée géante.

Une existence tellement hors norme. Elle ne doit pas vouloir se promener dans le coin, si ? Si c’est le cas alors je vais juste mourir. C’est ma mère que j’ai rencontrée juste après ma naissance.
Elle a l’air de descendre lentement. Le mouvement est majestueux comme si elle agissait comme la reine du labyrinthe. Honnêtement je ne pense pas qu’il existe un monstre capable de la stopper.
Grâce à mes capacités, je ne peux pas en être certaine mais je ne pense pas que le Dragon de terre puisse gagner contre elle. Même si j’aimerais vraiment analyser les compétences de ma mère, ce serait du suicide d’essayer de l’approcher. La curiosité est un vilain défaut en plus d’être mortel dans le cas présent.

Je pensais que Mère était trop forte pour la couche supérieure, mais elle a l’air de se déplacer entre les couches en se servant de ce trou. Donc elle était dans la couche supérieure et elle est venue visiter la couche centrale par chance. Elle a l’air d’être une habitante de la couche inférieure où de la couche finale. Même les puissants monstres de la couche inférieure n’ont pas l’air d’être capables de l’affronter.

Dieu merci je ne me suis pas approchée du trou même pour rire.
Ça ne fait même pas partie des combats où j’ai une chance de gagner. C’est la même chose que pour le Dragon de terre où il ne me reste plus qu’à mourir à partir du moment où je suis ciblée.
Ce serait un désastre de bouger pour l’instant.

Les mouvements de mère s’arrêtent abruptement. Elle s’arrête et regarde dans une direction et dirige ses griffes dans cette direction lentement.

L’instant suivant la terre tremble.
Le labyrinthe lui-même semble crier à cause de la vibration.
Si je devais dire à quoi ressemble le son ce serait « Chudoon » et « Guragura ».

Quel genre d’attaque est ce que c’est ? Puisque c’est au delà de mon imagination, je n’arrive pas à comprendre. Devant mes yeux et à l’endroit où il y avait un geyser de lave, une sorte de cratère vient d’apparaître.
Est-ce que je suis rentré dans le champ de vision de Mère ? Où alors j’ai fait quelque chose qui ne lui a pas plu.
En tout cas les monstres qui devaient se trouver dans le geyser de lave ne sont plus que des cendres.

Du magma recouvre le cratère. Un geyser plus gros que l’ancien s’y trouvera sans doute sous peu.

Merci mon dieu que l’attaque ne m’était pas destinée. Si c’était le cas je serais morte avant même de m’en être rendu compte.
J’efface ma présence désespérément pour que Mère ne me remarque pas.

[Maîtrise atteinte. La compétence {Discrétion LV7} est devenue {Discrétion LV8}]
[Maîtrise atteinte. La compétence {Silencieux LV1} est devenue {Silencieux LV2}]
[Maîtrise atteinte. La compétence {Résistance à la peur LV7} est devenue {Résistance à la peur LV8}]

Mère disparaît ensuite vers le fond du trou.

 

(Correction Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant