Fantaisie

Je suis en train de regarder le livre d’image à mes pieds. Plusieurs types de créatures y sont représentés. Les étranges illustrations que je n’avais vues que sur terre sont dans ce livre. Les créatures dangereuses qui habitent ce monde s’appellent des monstres.

« Ceci est un gobelin. Les gobelins sont des monstres qui ressemblent à des humains. Ils ont la peau verte et font la taille d’un enfant. Même si ce sont des monstres qui ressemblent à des humains, ils sont considérés comme des monstres faibles à cause de leur manque d’intelligence et de leur manque de compétences. Cependant, quand ils passent des niveaux et acquièrent des compétences, un individu pouvant utiliser des compétences liées aux armes peut apparaître parmi eux, alors restez vigilant face à eux. »

La bonne, Anna qui est assise à côté de moi me donne des explications à chaque nouveau monstre du livre. Anna a l’air d’être dans sa vingtaine, mais en vérité elle à vécu le double de son apparence. Elle a combattu contre des monstres en tant que magicienne dans le passé. C’est pour ça qu’elle m’apprend des choses qui ne sont pas écrites dans le livre.

En face d’Anna se trouve ma sœur Sue, qui essaye de m’imiter en regardant le livre comme moi. Depuis peu elle n’arrête pas de me copier. Contrairement à moi, elle n’arrive pas à comprendre les paroles d’Anna puisqu’elle a encore du mal à parler. J’écoute les histoires d’Anna très sérieusement puisqu’elles ont l’air d’être très importantes. Cependant, plus j’écoute les histoires d’Anna et plus j’ai l’impression que ce monde n’est pas normal. Tout d’abord, il y a trop de mots qui sont en rapport avec les jeux vidéo comme compétence, statut, niveau même si elle me raconte des histoires sérieuses.
Ce monde a l’air d’être très proche d’un jeu vidéo. Puisque j’y vis je ne peux pas le considérer comme un jeu, mais ça ne change pas le fait que le système de ce monde est proche de celui d’un jeu. Elle me l’explique comme une personne qui ne sait pas comment tout cela marche mais pour une personne qui jouait à des jeux vidéo dans mon autre vie elle est juste en train de m’apprendre des choses que je sais déjà.

Je tourne une page du livre. L’illustration qui apparaît est celle d’un loup gigantesque. Pour mettre en perspective sa taille, un humain est dessiné en dessous d’une de ses pattes. Pendant un instant, j’ai pensé que sa taille n’est vraiment pas normale, mais les explications d’Anna m’annoncent que c’est sa taille exacte.

« C’est un Fenrir(voir note). Un monstre de rang mythique qui fait la taille d’une montagne et qui a déjà détruit une partie d’un fort en un claquement de mâchoire. Je n’ai jamais vu un monstre pareil ailleurs que dans un livre cependant. »

Pas étonnant. Une créature pareille. Plutôt que de parler de monstre ça à l’air d’être un Kaijuu(voir note). Ce monde est plus étrange qu’il n’en à l’air si ce genre de créature existe. Pour commencer, comment fait-il pour exister avec un physique pareil ? (voir note)

« Nee, comment fait-il pour tenir debout ? »

Anna devient silencieuse en écoutant ma question. Est-ce que j’ai utilisé les bons mots ?

« N’est-il pas lourd vu sa taille ? »

Anna semble finalement comprendre le sens de ma question.

« C’est sans doute plus facile à comprendre en le voyant plutôt qu’en l’expliquant. Clevea. »

Anna appelle Clevea. Comme Anna, Clevea est une bonne et une garde qui travaillait auparavant comme chevalier pour ce pays. Cleavea montre sa paume de main et la tend vers l’avant.

« Bien, allons y {Boule de feu} »

Anna utilise de la magie en direction de Clevea. {Boule de feu} est un sort de magie de bas niveau qui lance une petite boule de feu. La boule de feu dont la force est réduite frappe la main de Clevea. Sue se fige de surprise comme moi en voyant de la magie comme ça.
En nous regardant, Anna et Clevea rient comme si elles venaient de nous jouer un mauvais tour. Je suis presque honteux de ma réaction.

« Est-ce que c’est douloureux ? »

Sue s’inquiète de la main de Clevea.

« Oui. C’est un peu chaud mais ça va. »

Clevea répond avec une voix forte très grave pour une femme.

« Comme vous venez de le voir, plus le statut est haut et plus l’attaque sera forte. Pour un monstre cela signifie que plus il est fort et plus il pourra être imposant. »

Je m’inquiète un peu et je touche la paume de la main de Clevea. Sa paume est celle de quelqu’un qui a l’habitude d’utiliser une épée et semble aussi résistant que du cuir. Cependant sa main ne semble pas résistante au point de ne pas ressortir indemne après avoir reçu une boule de feu.

« Mais pourquoi est ce que la main de Clevea n’est pas plus blessée que ça sans armure ? »
« Votre honneur, une augmentation de la défense/résistance physique ne veut pas forcement dire que la peau aura l’air plus résistante. »
« Vraiment ? »
« Oui. Plutôt que de devenir plus résistant physiquement, c’est juste plus difficile d’être blessé. Je ne suis pas extrêmement forte à ce niveau, mais s’il s’agissait de Hero-sama, on dit qu’il peut recevoir une attaque d’une épée sans avoir une égratignure. »

Clevea répond à mon doute poliment. Cependant, quelque chose comme devenir plus difficile à blesser, est ce que cela ne change pas les liens entre les cellules ? Non, dans un monde fantastique, ce n’est peut-être pas très logique de ramener mon savoir de Terrien. Pour le moment je garde mes doutes dans un coin de mon esprit.

(Correction par Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant