C’est la loi de la jungle, enfin je croyais mais….

Tout en restant discrète, j’observe les batailles entres les autres monstres tout en fuyant. Gee, la couche inférieure est vraiment terrifiante. La mante religieuse que je pensais être forte est en fait dans la moyenne. Cet endroit est un lieu de rassemblement pour les montres comme l’araignée qui a mangé la mante religieuse, une espèce de lion avec des ailes ou encore de ce qui semble être l’évolution du serpent.
Nai wa.

Je ne peux bouger qu’en restant cachée pour être sûre qu’aucun d’entre eux ne me trouve et pour le moment ça marche, même si c’est la fin pour moi si je me fais remarquer. Ma barre rouge de faim commence à se vider puisque je ne peux pas dormir et que je continue de bouger. Au final je ne sais pas pourquoi elle n’a pas diminué pendant aussi longtemps, mais maintenant qu’elle le fait, elle est devenue un compte à rebours. Il faut absolument que je trouve de la nourriture avant que le chiffre 38 n’atteigne 0.

Puisque je n’ai pas trouvé de proie que je pense pouvoir tuer, j’ai fini par décidé de dormir, mais pour être franche je n’ai pas réussi, et c’est facile de savoir pourquoi. Jusqu’à présent, j’ai toujours construis une maison pour dormir en sécurité, mais dans cette endroit construire un nid de base ne sera sans doute pas suffisant. Je dois me construire un nid solide mais si je fais ça je vais me faire remarquer et je ne veux pas de ça à cause du Dragon de terre qui me terrifie. Si je fais un nid solide, le Dragon de terre pourrait me poursuivre. Eh ? Je suis parano ? Comment voulez vous que je sache ? Le Dragon de terre est vraiment vraiment terrifiant. Donc non, il n’y a pas moyen.

C’est pour ça que j’essaye de dormir sans faire de nid pour la première fois de ma vie et ça me met très mal à l’aise. Je ne pensais pas que dormir en dehors d’un nid me donnerait l’impression d’être sans défense à ce point. Je m’endors, puis je me réveille à cause d’un bruit, puis je me rendors et ainsi de suite sans pouvoir réellement me reposer. La prochaine fois je devrais quand même essayer de construire une maison pour être un peu tranquille. Même si je peux l’endurer, le manque de sommeil finira par avoir des répercussions. Je devrais passer inaperçue puisque mon temps de sommeil moyen dans mon ancienne vie était de 4 heures.

Je ferai ça pour le sommeil mais le vrai problème est la nourriture. Je dois trouver quelque chose à manger dans cette zone. Je suis déterminée à en trouver et je pense pouvoir trouver quelque chose.
J’y ai réfléchi. La force des monstres ici n’est pas normale, mais parmi tous les monstres super forts, il y a aussi des monstres relativement faibles que j’ai croisé dans la couche supérieure. Le serpent en fait partie. Je n’aurais jamais pensé dire un jour que le serpent est faible.
Ce qui m’intéresse c’est surtout de savoir ce que mangent les monstres faibles. Après tout le faible ne peut que se faire manger. C’est quelque chose de facile à comprendre dans ce monde où la survie du plus fort fait office de commandement. Jusqu’à présent ça a toujours été le cas, pourtant les monstres faibles sont toujours dans le coin et les abeilles ont fait de ces monstres leurs proies principales.

A force de les observer j’ai compris ce que tous les monstres faibles ont en commun, le poison. C’est ce que l’on appelle avoir une révélation. Puisque je suis née avec « Résistance au poison », je me moque d’en manger, mais normalement personne n’est censé le faire. Même s’il est faible les monstres sans cette compétence ne prendront pas le risque de s’empoisonner. Je serais sans doute ignorée pour cette raison si jamais on me trouve, mais même si je dis ça, c’est sans doute mieux de ne pas se faire remarquer.

J’ai compris que les monstres faibles mangent principalement deux choses, la première est d’autres monstres faibles, principalement. Les faibles se mangent entre eux et je devrais peut-être faire la même chose en utilisant une attaque surprise après avoir confirmé qu’il n’y a pas de monstre fort dans le coin. La seconde chose est plus une sorte de dernier recours.

{Elro Gereish LV3 Analyse Impossible}

Ce monstre ressemble à un insecte noir et plat, pour autant dans ma tête il ressemble plus à un escargot. Il reste accroché au mur du labyrinthe et se déplace lentement. Il ressemble vraiment à une sorte d’escargot donc je vais l’appeler comme ça.
Il y en a beaucoup dans cette couche du labyrinthe, quand un mur est en vue il y en a au moins un dessus. Je ne m’y suis pas intéressée au début puisque aucun monstre ne semble en manger malgré le nombre.

Oui j’aurais dû prendre plus de précautions. Après m’être résolue à survivre, c’était nécessaire de m’intéresser à ce monstre. Je ne me permettrai pas de regretter mon geste. C’est après avoir manger un de ces escargots que j’ai compris que c’était un dernier recours.

Oui j’en ai mangé un, je l’ai décroché du mur avec un fil et l’ai tué facilement avec « Crocs empoisonnées » sans vraiment savoir sur quoi je mettais la main. J’aurais aimé prévenir mon moi passée qui a dit « Itadakimasu » sans savoir.
Les escargots sont vraiment dégoûtants. A ce niveau là c’est un goût qui est impossible à décrire. Après m’être réincarnée en araignée, j’ai mangée plein de choses différentes mais ça c’est non. C’était tellement dégoûtant que j’en ai perdu des HPs. En aucun cas je ne peux appeler ça de la nourriture. Ma « Résistance à la corrosion » a augmenté à cause de lui, mais je ne suis même pas sûre que ça vaille le coup.
Même avec ma règle de ne jamais laisser de restes, je ne pense pas que je serais capable de finir un repas composé de ce gars.

C’est pour ça qu’il est facile à obtenir et manger, mais le contre coup est une douleur insupportable. Si je devais choisir entre mourir de faim et mourir après avoir manger quelque chose comme ça, je dirais que l’option que je déteste le plus est de mourir. Je mangerais de l’escargot si je n’ai vraiment pas le choix… mais je vais quand même prier pour que cela n’arrive jamais.

(Correction par Kasaya)

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant