Faible

Haaa. Les milles pattes sont effrayants. Sérieusement, qu’est ce que c’était que ça ? Le nombre de mille pattes était effroyable. Ah, je suis fatiguée. Mes pattes tremblent, probablement parce que la barre jaune qui montre mon endurance immédiate est vide. Essayons de se reposer un peu. Je regarde derrière moi encore une fois pour m’assurer que l’armée de mille pattes n’est pas encore en train de me pourchasser. Yosh, il n’y a rien. Je tisse mes toiles et fais une maison. Je me sens soulagée de savoir que mes murs défensifs et mes toiles sont terminés, mais en même temps je sens mon corps perdre de la force. Ah, ces images vont me créer un traumatisme. Même si un seul d’entre eux est faible, c’est très dangereux qu’il y en ait autant. Je ne peux rien faire si je me fais attaquer par des vagues de mille pattes. De plus ils ont des attaques paralysantes. Je vais juste devenir un biscuit si je me fais mordre et ensuite il ne me restera plus qu’à attendre la mort. Ça me terrifie rien que d’y penser.

J’aurais du me demander pourquoi il y avait tant de mille pattes dans le coin. Ou plutôt j’aurais du me demander pourquoi il n’y a aucun autre monstre dans le coin. En tout cas le mille pattes est faible tout seul. C’est étrange qu’il n’y ait pas d’autres prédateurs quand il y a autant de nourriture. C’est possible qu’ils hésitent à le manger puisqu’il paralyse, mais vu le nombre de monstres qui empoisonnent dans le donjon la possibilité est faible que ça soit la raison.
Ou alors, soit les autres monstres savent qu’il y en a toute une armée, soit ils viennent sans savoir et deviennent les proies des mille pattes. J’ai eu du mal à m’échapper même avec ma vitesse, ça doit être difficile pour un autre monstre de leur échapper. Se faire attraper en fuyant puis mordre avant de se faire entourer d’une marée de mille pattes tout en étant paralysé… Brrr, c’est horrible.

Même un monstre faible sait comment survivre. Si je regarde mes capacités au combat, je dois dire que je suis faible, mais si je fais une toile et pose des pièges alors je peux battre des monstres plus forts que moi. Je n’aurais pas du baisser ma garde parce qu’ils sont faibles. Je devrais avoir retenu ma leçon cette fois. D’une certaine façon j’ai encore réussi à m’en sortir et c’est vrai que je me suis bien amusée avec les mille pattes. Après tout j’ai pu passer des niveaux facilement.

Maitenant que j’y pense, « Analyse » est montée d’un niveau depuis que j’ai vu l’armée de mille pattes. Je devrais annuler mon auto « analyse » et recommencer pour voir. Je n’ai pas eu le temps de m’y intéresser pendant que je fuyais.

{ Petite Taratect Inférieur LV7 Sans nom, Statut : faible}

Comment ça je suis « faible » ?! C’est méchant ! Bon, je savais que j’étais faible, mais est ce que vous pourriez être un peu moins direct avec ça ?

Si « Analyse » dit que je suis faible alors ça veut dire que je le suis basée sur la moyenne de ce monde. Haaa. Mon moral descend.

Comme je viens de le dire, je dois faire attention même si mon adversaire est faible, mais j’ai mes fils. Même si mon corps est faible, tant que j’ai mon fil, le mot défaite n’existe pas. Je ne sais pas si on peut vraiment dire que je suis faible du coup. Ne suis-je pas forte à partir du moment où mon adversaire se fait attraper dans ma toile ? Des pièges faits avec le « Fil d’araignée », des attaques surprises avec « Morsure empoisonnée » sur ma proie qui ne peut plus bouger. Un. Je suis quelqu’un de plutôt vicieux. Quand le combat devient un face à face c’est intéressant de savoir que je deviens aussitôt faible. C’est important que je sache combien de temps je vais pouvoir me battre sur mon terrain. Je ne dois absolument me servir de ma force que si je suis certaine de pouvoir contrôler le flot de la bataille, je n’aurais sans doute pas trop de difficultés tant que je peux amener mon adversaire sur mon terrain. Gaa, je suis fatiguée, dormons.

*

Je me réveille, mais je suis encore fatiguée. Je me suis réveillée soudainement, je me demande pourquoi. Je ne comprends pas bien pourquoi, mais je ressens un danger. Je me lève rapidement et rajoute quelques fils dans les toiles de ma maison et ensuite je me suis rendue compte de ce qui cause ce sentiment.

{Elro Baradrad LV9 Analyse impossible}

C’est un serpent géant. Son corps est suffisamment épais pour avaler un humain en entier et il est long de plus de dix mètres. Il a l’air fort et il est niveau neuf. C’est la première fois que je rencontre un monstre qui a un niveau plus élevé que le mien. Jusqu’à maintenant le plus haut niveau était quatre.

C’est forcement un monstre de haut rang et niveau. Je n ‘ai aucune chance de gagner dans un combat de front. L’effroi que je ressens ne semble pas vouloir s’arrêter. Je reste immobile comme une grenouille en face d’un serpent, non, heu, je veux dire une araignée. Sans savoir comment j’arrive à bouger mon corps paralysé par le stress. J’essaye de m’enfuir doucement et prends le plus de distance possible avec le serpent, mais il ne me laisse pas faire. Il plonge en avant sans même se préoccuper des toiles d’araignée. Bien entendu son corps se fait prendre dedans, mais il se fraye un chemin en les déchirants. Je me retourne et commence à fuir à toute vitesse. Alors que j’ai franchi ma toile, le serpent fini par se libérer et charge la toile que je viens de passer au même moment.

Mon instinct me dicte de fuir, mais je ne le fais pas. Je l’ai vu, le serpent est englué dans ma toile. Bien qu’il puisse la déchirer, il ne peut pas retirer les fils complètement. Le serpent est à présent coincé dans les toiles en bons états et dans celles qu’il a déchiré.

Bien ! C’est mon terrain. Je m’accroche au corps du serpent et je le mords immédiatement tout en relâchant des fils. J’arrive à passer au travers de ses écailles avec mes crocs sans savoir comment et j’utilise ma « Morsure venimeuse » !
Le serpent bouge dans tous les sens à cause du poison qui est injecté dans son corps. Il se débat même si je l’ai emprisonné. Bien qu’il bouge dans tous les sens et qu’il me frappe contre le sol et les murs a de nombreuses reprises, je continue de m’accrocher à lui grâce à ma volonté. La barre jaune descend graduellement, à chaque fois qu’il me projette contre quelque chose ma barre de vie diminue. En plus, à chaque fois que je relâche du fil ma barre rouge diminue et si elle atteint zéro je ne pourrais sans doute plus relâcher de fil. A ce niveau là ce n’est plus qu’une question de temps avant que toute ma toile ne se déchire. Je dois battre le serpent avant ça. Je continue de le mordre et de relâcher des fils. La défense du serpent diminue peu à peu. Alors que ma barre jaune est vide et que ma barre rouge n’est pleine qu’à dix pourcent, le serpent s’arrête finalement de bouger.

Ce n’est pas parce que je suis faible, qu’il faut que tu baisses ta garde contre moi !

(Correction par Kasaya)

 

 

Chapitre précédent | Sommaire | Chapitre suivant